ACCUEIL

Consignes aux
auteurs et coordonnateurs
Nos règles d'éthique
Auteurs : soumettez
votre article en ligne
Autres revues >>

Annales de Chimie - Science des Matériaux

0151-9107
 

 ARTICLE VOL 40/1-2 - 2016  - pp.25-32  - doi:10.3166/acsm.40.25-32
TITRE
Effet de la vitesse de refroidissement sur le comportement électrochimique de l'alliage d'aluminium 2017

TITLE
Effect of the cooling rate on the electrochemical behaviour of 2017 aluminium alloy

RÉSUMÉ

L’influence de la vitesse de refroidissement sur la microstructure et sur le comportement électrochimique de l’alliage d’aluminium 2017 a été étudiée dans ce travail. Les mesures électrochimiques ont été réalisées à l’échelle mésoscopique par Technique Electrochimique en Microcellule (EMT) avec un capillaire de 300 µm dans 0,1M NaCl. La microstructure des échantillons de la partie intérieure du lingot et celui obtenu par refroidissement rapide a été caractérisée par microscopie optique et par analyse MEB/EDX. La corrosion et les propriétés de passivation ont été caractérisées par Potentiel de Circuit Ouvert (OCP) et par la Spectroscopie de l’Impédance Electrochimique (EIS). Il est établi qu’une solidification lente provoque une croissance irrégulière des grains de taille très variable dont certains ont la forme d’aguille. Une grande vitesse de refroidissement donne des petits cristallites de forme régulière et une matrice homogène. Les échantillons de l’alliage 2017 refroidis rapidement montrent un potentiel de corrosion plus élevé ainsi que leur potentiel anodique par rapport à des échantillons non-traités.



ABSTRACT

The influence of cooling rate on the microstructure and on the electrochemical behaviour of 2017 aluminium alloy is studied in this work. The electrochemical measurements were conducted at the mesoscale by using Electrochemical Microcell Technique (EMT) with 300 µm capillary in 0.1 M NaCl aqueous solution. The microstructure of specimens from the internal part of ingot and quick cooled sample were determined by optical microscope and SEM/EDX analysis. The corrosion behavior and the passive properties were studied by means of Open Circuit Potential (OCP) and Electrochemical Impedance Spectroscopy (EIS). It is observed that slow solidification causes irregular grain growth with very large and very small grains. Moreover heterogeneities in the matrix were observed in the form of needle shaped particles. High rate of cooling causes the presence of quite small regular grains and homogenous matrix. The specimens of quick cooled 2017 alloy exhibit higher corrosion potential and the dissolution of metal starts at higher anodic potential compared to the non-treated specimens.



AUTEUR(S)
Zbigniew SZKLARZ, Halina KRAWIEC, Lukasz ROGAL

Reçu le 1 octobre 2015.    Accepté le 1 juillet 2016.

LANGUE DE L'ARTICLE
Anglais

 PRIX
• Abonné (hors accès direct) : 7.5 €
• Non abonné : 15.0 €
|
|
--> Tous les articles sont dans un format PDF protégé par tatouage 
   
ACCÉDER A L'ARTICLE COMPLET  (7,58 Mo)



Mot de passe oublié ?

ABONNEZ-VOUS !

CONTACTS
Comité de
rédaction
Conditions
générales de vente

 English version >> 
Lavoisier