ACCUEIL

Consignes aux
auteurs et coordonnateurs
Nos règles d'éthique
Auteurs : soumettez
votre article en ligne
Autres revues >>

Annales de Chimie - Science des Matériaux

0151-9107
 

 ARTICLE VOL 40/1-2 - 2016  - pp.103-109  - doi:10.3166/acsm.40.103-109
TITRE
Défauts dans les oxydes de cobalt CO3O4

TITLE
Defect structure of CO3O4 cobalt oxide

RÉSUMÉ

L'écart à la stoéchiométrie, dans l’oxyde de cobalt Co3O4 a été étudié en fonction de la température (973-1173K) et de la pression (30-105 Pa) à l'aide d'une technique thermogravimétrique. A faible pression d'oxygène, l'écart de la stoéchiométrie diminue lorsque la pression d'oxygène augmente pour atteindre une valeur nulle dans une gamme de pression intermédiaire. Pour de plus fortes pressions, l'écart augmente. Ce comportement suggère la présence de défauts de structure complexes dans l'oxyde étudié. Pour de très faible pression d'oxygène, proche de la pression de dissociation de l'oxyde, des cations en position interstitielle sont les défauts prédominants, alors que ce sont des lacunes cationiques qui prédominent à haute pression. Les travaux présentés permettent de calculer la concentration des défauts prédominants en fonction de la pression partielle d'oxygène et de la température.



ABSTRACT

The deviation from stoichiometry, y, in the Co3O4 oxide has been studied as a function of temperature (973-1173 K) and oxygen pressure (30-105 Pa) using microthermogravimetric technique. It has been found that at low oxygen pressures, the deviation from stoichiometry decreases with increasing oxygen pressure, reaching zero value in intermediate oxygen pressure range and for higher pressures it starts to increase. This behaviour strongly suggests the presence of complex defect structure in the studied oxide. At very low oxygen pressures, close to the dissociation pressure of the oxide, interstitial cations are the predominant ionic defects, while at high pressures cation vacancies predominate. Using the obtained results of nonstoichiometry, the concentrations of predominant point defects in the studied oxide have been calculated as a function of temperature and oxygen pressure.



AUTEUR(S)
Zbigniew GRZESIK, Anna KACZMARSKA

Reçu le 1 octobre 2015.    Accepté le 7 janvier 2016.

LANGUE DE L'ARTICLE
Anglais

 PRIX
• Abonné (hors accès direct) : 7.5 €
• Non abonné : 15.0 €
|
|
--> Tous les articles sont dans un format PDF protégé par tatouage 
   
ACCÉDER A L'ARTICLE COMPLET  (3,85 Mo)



Mot de passe oublié ?

ABONNEZ-VOUS !

CONTACTS
Comité de
rédaction
Conditions
générales de vente

 English version >> 
Lavoisier