ACCUEIL

Consignes aux
auteurs et coordonnateurs
Nos règles d'éthique
Auteurs : soumettez
votre article en ligne
Autres revues >>

Annales de Chimie - Science des Matériaux

0151-9107
 

 ARTICLE VOL 31/6 - 2006  - pp.649-656  - doi:10.3166/acsm.31.649-656
TITRE
Les alliages à composants multiples considérés comme des alliages d'’ordre plus faible : Exemples des quasicristaux et des verres métalliques

TITLE
Multicomponent alloys visualized as lower order alloys: examples of quasicrystals and metallic glasses

RÉSUMÉ

La conception d’'alliages est un facteur puissant de progrès en métallurgie, et la possibilité de créer des alliages à composants multiples ouvre de nombreuses perspectives. Trois thèmes importants sont apparus dans les années récentes : les solutions solides, les quasicristaux et les verres métalliques massifs. Cependant une approche basée sur les Cartes de Structure, initiée par David Pettifor, indique que beaucoup d'’alliages d’'ordre élevé peuvent être considérés comme des alliages de pseudo-ordre plus faible. Les solutions solides peuvent être considérées comme des systèmes pseudo-unaires. Les composés intermétalliques cristallins apparaissent comme étant au maximum des pseudo-quaternaires. On montre aussi que la plupart des quasicristaux et de leurs approximants rationnels sont des pseudo-binaires, et que la plupart des verres métalliques sont pseudo-ternaires.



ABSTRACT

Alloying is a powerful method by which metallurgical advances have been made. The possibility of multicomponent alloys opens up numerous possibilities. Three important themes - solid solutions, quasicrystals and bulk metallic glasses - have emerged in recent years. However, an approach based on Structure Mapping pioneered by David Pettifor indicates that many higher order alloys can be visualized as pseudo-lower order alloys. Solid solutions can be seen to be pseudo-unary. Crystalline intermetallics are seen to be at the highest level pseudo-quaternary. It is also demonstrated that most quasicrystals and their rational approximants are pseudo-binary and that most metallic glasses are pseudo-ternary.



AUTEUR(S)
Tripti BISWAS, Srinivasa RANGANATHAN

Reçu le 29 octobre 2006.   

LANGUE DE L'ARTICLE
Anglais

 PRIX
• Abonné (hors accès direct) : 7.5 €
• Non abonné : 15.0 €
|
|
--> Tous les articles sont dans un format PDF protégé par tatouage 
   
ACCÉDER A L'ARTICLE COMPLET  (1,25 Mo)



Mot de passe oublié ?

ABONNEZ-VOUS !

CONTACTS
Comité de
rédaction
Conditions
générales de vente

 English version >> 
Lavoisier